Le parcours de formation

Les outils du parcours de formation Faire Face au Harcèlement vont très prochainement être mis à disposition, en attendant en voici la présentation générale :

 

 

 

 

 

 

 

Ce que contient le parcours FFH

  • L’infographie qui propose l’ensemble du parcours
  • Une « box » pour chacun des 12 modules
  • Chaque « box » contient
  • Une notice d’utilisation de la box (le fichier commence par 0.)
  • Un exemple de fiche vierge d’émargement (le fichier commence par 1.)
  • Le scénario pédagogique que nous avons nommé « déroulé » (le fichier commence par 2.). Il n’y en a qu’un par « box », mais vous pouvez l’adapter comme vous le souhaitez en fonction de vos appétences, dynamiques et modalités de formation.
  • Des supports qui sont en lien avec chaque séquence du déroulé. Ces supports sont des PPT, des vidéos, des témoignages…. (les fichiers commencent par 3.S’pour séquence’1, 2, 3…pour le numéro de la séquence). Ils sont parfois nombreux : c’est à vous de choisir quand il y a plusieurs propositions de techniques d’animation ; parfois il n’y a qu’un seul support proposé.
  • Une proposition de fiche d’évaluation
  • Le parcours a été construit dans l’Académie de Versailles via des RETEX systématiques pendant 4 ans. Ce parcours conjugue des contraintes techniques liées aux process de l’organisme support de formation (la DAFOR pour l’académie de Versailles) et tient compte, en même temps d’une logique d’imprégnation du plan de prévention académique.
  • Aussi, si l’enjeu du parcours est bien de créer des « pôles ressources » sur l’ensemble du territoire pour traiter les situations de harcèlement (organisationnel, charte de travail, temps de concertation et de RETEX…), la dynamique se veut plus systémique.

A l’image du climat scolaire, l’année 2 (M7, M8, M9, M10, M11, M12) accompagne les dynamiques d’équipes et de territoires à construire un véritable plan de prévention. Cette deuxième année permet une cohérence avec les autres projets de prévention et de lutte contre le harcèlement : le prix concours, les ambassadeurs lycéens et les graines d’ambassadeurs, les ambassadeurs parents, les projets de prévention…

  • Si l’année 1 du parcours mobilise le plus grand nombre des acteurs de l’Ecole, la seconde partie du parcours bénéficiera d’une attention plus « micro », davantage ciblée sur l’accompagnement local, en lien avec les contextes et enjeux de chaque territoire.
  • La méthode dite « PIKAS », appelée MPP (méthode de préoccupation partagée) est au centre de ce parcours.

 

Les commentaires sont fermés.